dimanche 4 février 2018

Du côté de la Borne 109

Reste t-il des choses à découvrir sur le Montagnon de La Pale ?
Au GSHP nous en sommes persuadés ! Il y a forcément d'autres entrées au Hayau, à la Borne 109, des jonctions à faire entre tous les réseaux connus et certainement d'autres réseaux à découvrir.
Parmi tous les points d'interrogation, un trou très près de la borne 109, le LP 00, appelé aussi trou Domi (certainement trouvé par Dominique Cassou à l'époque du GRAS).
Ce trou souffle bien et semble se diriger vers autre chose que la Borne! C'est cet "autre chose" que l'on cherche.
Aujourd'hui, samedi 4 février, le temps est menaçant. L'hiver n'en fini plus cette année ! Alors le peu de marche d'approche et les perspectives de première nous attirent comme le miel attire les abeilles (pas de commentaire Jitoine!)
Nous nous retrouvons à 4 (Mathilde, Alain, Jean Claude et moi)  pour envisager de vider la trémie, le long d'une faille, d'où s'échappe le courant d'air. Courant d'air d'ailleurs très faible aujourd'hui ...pas bon ça ! Le chantier est encombré de blocs qui menacent de nous tomber dessus. On va d'abord passer quelques heures à sécuriser l'endroit avant de commencer la vidange! Ça ne change pas beaucoup pour Mathilde qui fait souvent ça dans le cadre de ses études en Histoire, sur des chantiers de fouille.


Alors que l'on sort pour casser la croûte et se réchauffer autour d'un bon feu, Serge arrive pour filer un coup de main.

Il plonge d'abord en solitaire puis c'est donc à 5 que l'on continue les travaux. Si le bouchon ne fait qu'un mètre d'épaisseur, on va passer, c'est sur ! .... mais au bout d'un mètre cinquante de profondeur gagné, après avoir remué quelques centaines de kilos de blocs, il faut se rendre à l'évidence. Ca ne passera pas! Pas aujourd'hui en tout cas. Les rares fissures qui apparaissent nous laissent entrevoir des blocs sur au moins un mètre de plus. A regret on arrête tout en se disant qu'il suffirait peut être de bouger un bloc, un seul, pour passer... mais il est possible aussi que ce soit bouché sur 10, 20 mètres ou plus !


On profite des 2 - 3  heures de jour qu'il nous reste pour noter au GPS les coordonnées exactes de la Crèque Noelle, du Hayau, des Coumates et du LP 16 pour alimenter Karsteau avec des coordonnées "modernes".
Et c'est sous le froid et le crachin qu'on rentre à la maison.
Bubu




2 commentaires:

  1. Ca rajeuni pas, c'etait dans les années 1990.
    Dommage que ce ne soit pas passé,
    Bonne continuation dans vos prospections,explorations et nouvelles découvertes

    Dom

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas encore passé ! Peut être qu'un œil neuf ? Va voir et tu nous dira ! Merci pour tes encouragements.

      Supprimer