jeudi 30 novembre 2017

Plus loin, au milieu des PH....

Jeudi 30 novembre 2017 : 
Il ne fait pas très chaud au départ de la carrière, mais la-haut, le ciel est tout bleu. A trois (Sandrine, Serge, Patrick), la montée en direction du col de la Trencade se déroule assez rapidement, il faut dire que nous sommes pressés de retrouver le soleil. Celui-ci nous accueille à la prairie et avec la petite couche de poudreuse, l'endroit est magique. Un petit coup d’œil au belvédère, face à la Bécole et le ravin des Labasses. Comme à chaque fois on ressasse les mêmes "faudrait qu'on.....". Mais bon, on ira les fouiller ces ravins, un jour... bientôt peut être....

 Le joli puits du PH21, joli, mais bien bouché.

Notre premier objectif est le PH 21 dans lequel les inventeurs ont signalé un fort courant d'air. Après quelques errances dans les pentes raides nous finissons par retrouver l'entrée. Le puits de 20 m est vite équipé et au bas il y a bien une petite amorce, mais pas vraiment d'air. Nous dégageons quelques cailloux pour ne pas être venus pour rien puis ressortons au soleil... Direction le TMB (inutile de me demander la signification, je ne veux pas me fâcher avec mon Président). 
Au passage Serge redescend le PH10 mais là aussi il n'y à pas d'air. Arrivés sur la crête, Sandrine tombe sur un petit trou fortement souffleur. Serge qui est resté en combine commence à dégager la terre, puis quelques cailloux, libérant un courant d'air encore plus marqué. 

 Le trou des Campeurs qui reste à élargir...

Derrière une étroiture ponctuelle les cailloux semble tomber de 10 à 15 m dans un conduit plus large. Nous n'avons pas le matériel adapté. Ce sera pour plus tard... Nous continuons vers le TMB mais au passage le PH20 nous contraint à un nouvel arrêt. Ça souffle vraiment beaucoup et pas de doute il faut revoir le fond. Comme Serge n'a pas quitté sa combine, c'est encore lui qui s'y colle. Au bas du P.15, il repère nettement d'où vient le vent et le chantier lui semble tout à fait réalisable. Il ressort bien motivé pour y retourner... 

 L'entrée du T.M.B. ou PH 19
 
Enfin nous arrivons au TMB. Le courant d'air ronfle dans une étroite fissure mais le trou est presque complètement colmaté par les feuilles. Là encore, le chantier semble réalisable. 
L'heure tourne et il faut songer à redescendre aussi, plutôt que de prendre le sentier de l'Isarce nous décidons de piquer tout droit dans les Labasses afin de rejoindre le sentier de Camlong, 500 m plus bas... La forêt est très ouverte et la prospection est facile, mais nous ne trouvons rien de rien... Pas grave, pour aujourd'hui le contrat est rempli, nous avons trouvé les objectifs que nous étions venus chercher....

 L'entrée du PH 21
Patrick

8 commentaires:

  1. Un massif qui continue de réserver de très bonnes surprises. La ténacité paye et on attend avec impatience la suite.
    Aussi, sortez vite les seaux et les barres à mine et faites nous rêver.

    RépondreSupprimer
  2. TMB :
    Trou Menu et Bizarre ?
    Trou Merveilleusement Bien ?
    Trou de la Morne Biture ?
    Trou Magnifique et Bestial ?
    Trou Mystique Boléen ?
    Trou du Masticateur Bigleu ?
    Trou du Marginal Bigourdan ?
    Ce dernier pour le fun Trou de la Merde à Bubu !
    Mais cela ne fait vraiment pas...;-))

    RépondreSupprimer
  3. Vu qu'il y a du vent, ce pourrait être "Tramontane Mistral Bise"

    RépondreSupprimer
  4. Ou "très maigre Bubu" ? Mais ça le fait pas non plus...

    RépondreSupprimer