dimanche 19 novembre 2017

Le petit trou oublié dans les Basses

18/11/17, Véro, Dom et Bubu

Le proprio de la Grotte voudrait bien la visiter. On avait essayé l'année dernière mais le trou était en crue. Il en avait reparlé récemment avec Véro.
Oui mais voilà, l'équipement de la cascade à l'entrée du trou, un puits d'une dizaine de mètres, était trop technique pour un débutant, il fallait réequiper .
Véro voulant faire découvrir le trou à Dom, (Domi Cassou), ce sera pour moi l'occasion de les accompagner et préparer ainsi la visite du proprio.
On se retrouve à 10 heures au parking. Pour une fois la marche d'approche est rapide et on plonge rapidement. Il fait beau depuis plusieurs jours mais le puits est encore bien arrosé.
Véro équipe le plus loin possible dans le méandre et un Mickey nous permettra une descente hors d'eau pour peu qu'on se repousse bien de la paroi. Une dèv serait idéale, l'amarrage est en place, mais cela compliquerait la chose pour un débutant.
A la base du puits, il faut chercher les passages dans la trémie qui ne sont pas toujours évidents et on arrive enfin à la rivière. Elle est toujours aussi belle. Je me régale.
On laisse Dom passer devant. Il mitraille et lui aussi en prend plein les yeux.
Les discussions vont bon train. Ne nous mentons pas, c'était aussi un but de cette sortie commune. Il y a eu tellement d'incompréhensions, de non-dits, de rancœur, de gâchis.... il était temps de se parler. Autour d'une table ça aurait dégénéré. Là, nous sommes animés par une passion commune qui apaise les tensions.
On arrive au siphon. Les traces de crues remontent très très haut. C'est impressionnant. Petit détour par la galerie de l'As de pique et retour vers la sortie. Une rubalise déroulée dans la trémie serait une aide non négligeable!
Casse croûte vers 15 heures arrosé d'un bon madiran. On vient de passer un bon moment ensemble avec des discussions franches et honnêtes. Il reste pas mal de boulot mais le premier pas vient d'être franchi.
Je pars vers Espiaube pour rejoindre les copains en espérant que là aussi ce sera une Réussite.
Bubu


4 commentaires:

  1. Très heureuse de cet "apaisement des tensions" et de ce "premier pas" vers de nouvelles aventures !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas facile pour Bruno comme pour moi de faire ce "premier pas", mais contente de l'avoir fait.
      J’espère que nous continuerons dans ce sens et que cela ne restera pas lettre morte.
      Nous avons des différents sur l'analyse et la compréhension des situations conflictuelles c'est certain mais nous avons aussi des idéaux commun et l'envie de faire bouger les choses
      dans le sens d'une réelle solidarité spéléo , construite sur
      des bases de respect de chacun , d’honnêteté, et de compréhension. J’espère que nous serons suivi
      dans notre entreprise par tous.
      Merci Madeleine pour ton encouragement a cela .

      Supprimer
    2. Nous sommes trop peu nombreux pour agir en ordre dispersé, se "chiquailler" pour des broutilles, seule notre passion pour le monde souterrain doit nous unir... Se retrouver en speleo est la première pierre d'une fondation durable. Et puis viendront le temps des projets groupés...

      Supprimer
    3. On ne parle pas de "chiquailler " la Alain et ce ne sont pas des "broutilles " loin s'en faut . C'est pour cela qu'il est urgent d'avoir un dialogue sur une base de respect réciproque.

      Supprimer