samedi 9 octobre 2010

Les JNS du GSHP 2010

Le 9 octobre 2010
Puts d'Espiaube
Ce week-end, étaient or
ganisées dans toutes la France les 9èmes Journées nationales de la spéléologie et du canyonisme par la Fédération Française de Spéléologie L'idée est de découvrir en toute sécurité, une activité unique qui allie sport, plaisir et exploration dans des lieux que vous n'auriez jamais imaginé, une occasion inédite de découvrir la Terre sous un autre angle.
Pour le Groupe Spéléologique Haut Pyrénéen de Tarbes, ce fut l'occasion en ce dimanche 3 octobre de réunir autour d'une même passion tous les membres du club dans une cavité sympathique, pour faire une sortie dans la convivialité et la bonne humeur !
C'est en effet une quinzaine de spéléos qui se sont retrouvés dès 10 heures du matin au point de rendez vous à l'entrée du village de Rieulhès: nouveaux et anciens, jeunes et moins jeunes, pratiquants confirmés et débutants et toutes générations confondues: le plus jeune avait à peine 9 ans, le plus âgé dépassait les 60 ans.
Le gouffre choisi fut le Puts d'Espiaube, joli petite cavité découverte l'hiver dernier et explorée par le club. Vous avez d'ailleurs pu lire l'histoire de cette découverte dans ces mêmes colonnes.
Ce trou commence par une verticale de 50 mètres suivie d'environ 200 mètres de galeries bien concrétionnées. Idéal pour une sortie sympa et juste assez technique pour se faire plaisir quand on ne maitrise pas encore trop tout le matériel de progression sur corde.
Ce fut pour commencer un bonjour incontournable au propriétaire de la ferme Espiaube, lieu paradisiaque dans ce petit bout du monde où l'accueil est toujours très sympathique.
Il a très bien connu l'abbé Abadie, le précurseur de la spéléologie sur le massif de Saint Pé de Bigorre et c'est lui qui nous a indiqué quelques cavités qu'il avait repéré en gardant ses bêtes ou en allant à la chasse.
Après une petite demi heure de marche, tout le monde se retrouve dans la doline d'entrée. Les plus expérimentés surveillent consciencieusement l'équipement des plus novices. Les spéléologues ne prennent jamais de risque, un bon matériel technique permet de progresser en toute sécurité mais ce matériel il faut savoir l'apprivoiser ! Les lumières des casques vont à nouveau éclairer les parois verticales du puits et les galeries dont les concrétions renvoient la lumière des lampes. De nombreuses photos seront prises tout au long de la progression pour immortaliser ce moment .
Au bout de la galerie une trémie bouche le passage. Seul le courant d'air filtre à travers les cailloux, signe que la surface n'est plus très loin. Mais l'homme ne peut pas passer par là...alors demi tour par le même chemin pour commencer la remontée du puits sur corde. Un exercice que certains ne maîtrisent pas encore mais grâce à un encadrement très bien organisé par les plus confirmés, tout le monde sera dehors vers 16 heures.
A la sortie, une bonne surprise nous attendait car deux autres membres du club nous avait rejoint à l'entrée du trou et avaient préparé les grillades pendant notre escapade souterraine. Un moment très convivial pour célébrer cette fête de la spéléologie, les 9èmes journées de notre fédération.

Photos Olivier Lacroix