dimanche 26 septembre 2010

Au Bassia, on reprend l'explo

CR du 26 septembre par Olive

Nous sommes allés au Bassia Jonathan et moi le dimanche 26 septembre, afin de rééquipé et d’affiné l’équipement à partir de – 365 (fond de la salle de Pâques) en vu de la plongée et d’un fossil éventuel dans la branche de – 490 (branche amont).

La diaclase de 25 m (fond de la salle de Gascogne) est équipée. Il reste un fractio à rajouter pour que le l’équipement soit nickel.

Nous sommes allés ensuite dans la branche dît « Amont » du réseau, là d’où vient le courant d’air soufflant. La branche dît « Aval » est déjà équipée, mais celle-ci de, par le siphon et d’éventuel fossilen ne semble pas, par sa configuration, la suite du trou (les réseaux dît Amont et Aval ont été nommés ainsi par les découvreurs).

Dans la branche Amont, la progression est horizontale sur environ 50 m, parfois accidentée mais reste raisonnable. Ont débouchent sur un ressaut d’environ 7m puis une escalade de 5m que nous avons jugés indispensable en équipement. A l’époque de la première, ils ont dut le faire en libre.

Après l’escalade, on redescend par une faille de 4 m, étroite mais pas infâme. Elle est équipée également. La progression continue dans une faille, pas très large, puis débouche dans un puits de belle dimension d’environ 30 m. Le peu de spit en place sont en mauvais état, et nous commençons a manquer de matériel (cordes et goujons). Nous arrivons quand même à équiper sécu, mais la corde n’arrive pas en bas du puits ! Il me reste un bout de nouille que je raboute et atteint le fond.

J’entends la rivière au loin. Le bas du puits est couvert de remplissage, mais c’est ancien. Nous continuons à progresser et de nouveau un puits d’environ 30 m pour atteindre la rivière. Et merde…. plus de cordes…… j’aperçois à peine le fond, le volume de la galerie devient important et la rivière gronde…….

D’après les comptes rendu d’explo, en bas de ce puits, en aval, le siphon est très proche. En amont, ils sont remontés sur environ 250 m et arrêt sur des puits remontants. Cet actif est plus conséquent que celui de la branche aval. Mais je ne sais pas quel sont les configurations du siphon et des puits remontant. C’est dommage, nous étions si proche………

Nous ressortons du trou en 3h30.

Conclusion :

Pour le 09 et 10 octobre, vous vous imaginez bien que la plongée est reportée. Tant que je n’ai pas vu le siphon et y faire une petite reconnaissance en apnée, il n’est pas question d’emmener tous le matos pour rien. La date est toujours maintenue mais pour terminer l’équipement et faire la reconnaissance plongée. Pour l’instant, trois personnes suffisent. (Je pense à Pierre, David et moi).

Pour vous autres, qui c’étaient proposer pour le portage, je préfère vous garder sous le coude ultérieurement pour la plongée si elle se fait. Je suis désolé de reporter de nouveau, mais c’est pour le confort de nous tous.( a moins que vous voulliez voir le trou avant le portage ).

Il reste quelques modifs à faire sur l’équipement que nous avons fait (prolonger la main courante du P30, changer la corde car passage de nœud et rajouter deux points), redescendre une corde pour le dernier puits, rajouter un fractio dans la diaclase (après la salle de Gascogne).

A notre étonnement, il restait pas mal de matos du CDSC 65 en bas de la salle de Pâques (trois cordes de 25 m en 10 mn, une de corde de 40 m en 8mn, des amarrages et une quinzaine de sangles. Ce matos nous servira pour finir l’équipement.

Au niveau intendance, nous avons dormis dans une cabane plutôt confortable (cheminée, bois, table, chaises) et une mezzanine ou l’on peut dormir a quatre. Il faut faire un peu le ménage (au niveau mezzanine) mais confortable. Il y a possibilité aussi de planter la tente ou de dormir dans les véhicules.

En espérant que la météo soit avec nous et l’hiver pas trop précoce.

Merci a Jonathan Dorez pour sa participation. Un jeune spéléo de vingt ans, d’un niveau technique équivalent d' un moniteur, bien sympathique et performant. C’est un costaud ! Ca promet !

Olivier

PS : il y a du fil topo jusqu’au fond. Je voudrais comprendre pourquoi il faut refaire la topo ?




Exemple de concrétions du siphon

Le siphon dit "amont" (mais c'est pas un amont !, c'est un autre aval !


Croquis d'explo